Du XIXe siècle à nos jours, historique du chewing-gum.

Nous savons aujourd'hui que la gomme à macher à toujours existé, en effet il y a plus de 2000 ans les Mayas, au Mexique, machaient déjà de la sève de sapotier que l'on nomme aussi "Chiclé". Si l'on poursuit dans l'histoire on s'apercoit qu'en - 400 ans avant J.C. les Grecs mâchaient déjà de la résine. Autre pèriode, autre plante, les indiens d'Amerique quant à eux machaient du tabac, cette habitude fut adopté par les européens dès 1560 lors des premières importations. Ainsi la mastication a évolué à travers les ages, prennant différentes formes et aspects pour finalement arriver au chewing-gum que nous connaisons bien dont voici les dates importantes:

1848 : John Curtis, créer la première exploitation de gum à mâcher. « Spruce gum » littéralement gomme d’épicéa.

1850 : John Cutis, ajoute de la paraffine parfumé, cette nouvelle gomme a plus de succès que l’ancienne en pharmacie. Par la suite, création de la première usine de production de chewing gum.

1869 : Thomas Adams, par l’intermédiaire du général Santa Anna, se procure du chicle (250kg dont il hérite après le départ du général.), qui est du Latex blanc extrait des Sapotier, arbres d’Amérique centrale. Après différentes expériences pour en faire un substitut du caoutchouc, il le met ensuite en vente comme gomme à mâcher, succès immédiat.

1871 : Adams dépose le brevet de la  première machine de production pour le chewing-gum, puis part la suite création de « Adams New York gum ». La recette est simple : on mélange du chicle, de la résine et du sirop.

1875 : Création du « Black Jack », premier chewing-gum parfumé au réglisse. Mais aussi le premier vendu sous forme de bandelette.

1880 : John Colgan améliore le procédé en le rendant sucré. William White invente le premier chewing-gum dont le parfum reste longtemps grâce à l’ajout durant le mélange de sucre et de sirop de maïs avec le chicle. Il y ajoute de l’extrait de menthe poivré, il obtient ainsi la première saveur de chewing-gum. Et donne naissance à l'entreprise Yucatan gum.

1888 : Invention du Tutti- Frutti par Thomas Adams qui est le premier chewing-gum vendu dans des distributeurs automatiques, installés dans le métro New Yorkais.

 

1891 : Création de : « William. Wrigley Jr. Company », l’année d’après il réoriente la production de son usine pour produire exclusivement du chewing-gum. Cette orientation  donnera naissance plus tard à la multinationale…

1893 : Mise en vente de : Juicy fruits et spearmint par William.Wrigley Jr.co. Très grand succès…

1899 : Franck Canning, un dentiste New Yorkais, met en vente le premier chewing-gum dentaire : le « dentyne ».

1906 : Franck Fleer crée le premier Buble gum « Blibber-Blubber gum » sans être toute fois commercialisé avec succès.

1914 : William Wrigley Junior et Henry Fleer créent le Doublemint.

Années 20 :

-Le chewing-gum servait aussi à masquer l’haleine des buveurs d’alcool durant la prohibition, le parfum le plus fort à l’époque était aux clous de girofle.

-De plus les compagnies de chewing-gum commencent à se racheter entre elles formant des multinationales comme The American Chicle Co (Adams company, Yucatan gum….), William Wrigley Jr. Co. devient la première entreprise de chewing-gum côté en bourse(1923).

1928 : Un employé de  «Franck.H  Fleer  company »,  Walter Diemer réinvente le premier Bubble gum accidentellement (grâce au procédé de 1906)  mais cette fois-ci il le  colore en rose… Succès garantit car la patte ne colle pas et reste suffisamment élastique.

1944 : Des chewing-gums sont délivrés aux soldats pour lutter contre le stress et se concentrer. C'est aussi le début de l'importation en France des chewing-gums.

1952 : Courtland Parret un ancien G.I de  la seconde guerre mondiale crée en France le premier chewing-gum à la chlorophylle, la marque Hollywood est née.

1960 : Les chewing-gums sans sucres font leur apparition grâce à un dentiste Dr Petrulis qui a découvert que l’amoniac que contenait les chewing gum attaquait les dents, William Wrigley.Co l’engage et sors par la suite : « Blammo ».  La  formule de base de ces chewing-gum  restera la même jusqu’en 1970 où le cyclamate, ingrédient actif remplaçant le sucre, est interdit.

1983 : L’aspartame est utilisé comme substitut sucré, remplacé par la suite par le sorbitol (plus facilement toléré par les diabétiques).

2005 : L’armée américaine met au point un chewing-gum avec une solution anti-bactériologique maintenant ainsi une hygiène buccale pendant les combats. D’autres sont composés de 100mg de caféine, l’équivalent d’une tasse de café.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×